Poésie

Aux ombres


http://www.sparksineyes.com/aux-ombres/
Share

À mes ombres

déloyales, lardées de danses et d’insuffisances

à même de lézarder l’astral dès lors

qu’une courbe détourne l’alliance

d’un rond de foire en déshérence ,

et la radio essaye d’éviter le pire

des échos lévités d’ici-bas.

À mes ombres

de combats, de solitude de prélats,

de hasardeux souterrains bien au fond

des convenances de bazar ;

elles avancent en taffetas

elles tombent aux ébats

fraternels.

À mes ombres

aux allures de Mustang ,

de celles qui me happent trop tôt,

me laissant tardivement entre les dunes

sous une voûte de soie rose,

vêtu d’arides ecchymoses.

À mes ombres

blondes que je voudrais revoir,

brunes que j’aimerais encore décevoir,

aux autres aléatoires que j’embrasserai bien tard.

À leurs ombres,

vides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>