Blog

4-Espace

dense


No Comments

Je me souviens de ce vide de ce cri humide sans autre réponse que le vide Vive cadence Je croise dans ce monde les masques tombés Nos rêves sont trempés  Les images se décomposent La lumière pénètre la cellulose L’innocence optimiste et coupable a laisser gagner cette mystification  de la part des notables Nous sommes dans la dégradation  La répétition est

Read More

4-Espace, Poésie

La pente


No Comments

On ne peut la poursuivre qu’au fond de la lagune entre les sursauts bleus et les reflets d’ambre, presque contre les absences aimées, là où tout débute, dans les silences, les apostrophes.   Tout s’effondre sauf elle, prédestinée à l’affaissement natal ; sa vitesse caresse les carcasses.   Peut-être est-ce un toboggan ou plutôt un

Read More

3-Nuit, Poésie

Les déshérités


No Comments

Nous sortons de cette nuit Où des tigres sabrent les eaux multiples, Nous sortons de ces champs de cuivre Où nos plaies se soudent de la vibration du métal premier, Celui poli le long des allées d’ocre. Armée des inerties, armée sous hypnose, Secrète et fragile, tracée d’une traite Sur la couverture en lambeaux d’un

Read More

4-Espace, Poésie

feu extraterrestre


No Comments

Mon terrien, la guerre que nous avons perdue a débuté. Quelque temps encore, nous jouerons les conquistadors, montant nos vifs météores pour chevaucher la fange que l’Eldorado dore. Quelques batailles encore, nous rebondirons entre les raquettes de la vie et de la mort, remontant de nos efforts opiniâtres mais résignés nos ressorts. Quelques offensives encore,

Read More

3-Nuit, Poésie

Hôtel Terminus


No Comments

Cet hôtel est vide, situé en contrebas de tréfonds qui ne mènent nulle part, sinon vers le médiocre, où le froid ocre palpe avidement les murs d’écailles de ses mains grasses, où rien ne bouge ni ne s’élance, sinon la poussière épaisse et suave contre notre gorge, tout crie à rebours, tout est bruit et

Read More

Poésie

Aux ombres


No Comments

À mes ombres déloyales, lardées de danses et d’insuffisances à même de lézarder l’astral dès lors qu’une courbe détourne l’alliance d’un rond de foire en déshérence , et la radio essaye d’éviter le pire des échos lévités d’ici-bas. À mes ombres de combats, de solitude de prélats, de hasardeux souterrains bien au fond des convenances

Read More

Poésie

Cinema America


No Comments

Lui taquine la suie d’artiste, attise celle qui tapine le long des chimères de calcaire appauvries en artères à long cours, et, son talent en arrière-cour, pense à l’autre, à ses jambes blanches, à ses hanches, ses cheveux d’épeautre.   Il s’assoit au beau milieu du carrefour, des cadres roses et lumineux en son pourtour

Read More

Poésie

Hanté


No Comments

Le monstre lorgne à la volée, d’autres intermèdes éparses, montre de borgnes passages hantés. Cherchant sans borne, sa futur farce, Des mots d’esprits, des mots chantés servant sa haine venue de mars. Par des échanges distancés Couvrant sans peine à la garce Son effarante férocité

Read More

4-Espace, Poésie

Irruption dans le noir


No Comments

  Il est venu la voir fasciné par son nonchaloir S’amusant des miroirs alors qu’elle était dans le noir dans ce long couloir.   Désirs d’hier en irruption Les deux cherchèrent une filiation. Leur manque, lieu de fascination; Ils errèrent entre la création et l’impossible association. Il préféra l’oscillation.   Jouer par balançoires.   Très pesante était la mémoire,

Read More

Non classé, Poésie

Les parcs cintrés


No Comments

Et les infinis s’embrassent avant que l’on ne s’efface dans la moiteur d’avant soir.   Et les infinis s’enlacent après la ronde fugace des langueurs dans l’entonnoir.   Et les infinis s’amassent bien vite, bien tard, hélas, pour se perdre dans le noir.   Alors clameurs et regards retournent dans les ciels jaguar, derniers jalons

Read More

4-Espace, Poésie

Balancement


No Comments

  Près de la ruelle, sous la porte cochère, aux premiers émois qui ne restent que de vagues trépas, naguère nous nous balancions d’avant en arrière, avant de nous recroqueviller remplis de brumes sous cette verrière opaque.       Même moment, plus tard. La nuit s’affale et les Parques débarquent, étouffant l’intervalle des jours.

Read More