Les déshérités

http://www.sparksineyes.com/les-desherites/
Share

Nous sortons de cette nuit
Où des tigres sabrent les eaux multiples,
Nous sortons de ces champs de cuivre
Où nos plaies se soudent de la vibration du métal premier,
Celui poli le long des allées d’ocre.

Armée des inerties, armée sous hypnose,
Secrète et fragile, tracée d’une traite
Sur la couverture en lambeaux d’un carnet
Noir animal,
Elle avance en dehors du sommeil
Comme une morsure atonale.

Tous disparaitront,
Puis, lorsque viendra l’orage,
Je serai seul face au tombeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *