2-Or

L’Or des abeilles parisiennes


http://www.sparksineyes.com/lor-des-abeilles-parisiennes/
Share

 

Qu’elles soient installées en apesanteur sur les plus beaux monuments de Paris, tels l’Ecole militaire, le Musée d’Orsay, ou nichées dans le creux des douves des Invalides, les abeilles d’Audric de Campeau, apiculteur en plein cœur de Paris, butinent et badinent dans un cadre exceptionnel.

 

miel de paris audric

 

Défiant, de leur piquante nuée, quiconque oserait s’approcher, elles s’affairent inlassablement, de journées en journées, à produire un miel de la meilleure qualité qui, limpide et lunaire, se distingue par son odeur cassis et sa couleur or clair.

Lorsqu’ouverte avec délicatesse, la ruche dévoile, non sans réticence, le secret si jalousement gardé et si bien abrité de ses prouesses. Et le curieux, ébahi, saisit soudain avec quel soin, quel labeur, quelle minutie les ouvrières de la Reine produisent, patiemment, sans jamais s’arrêter, cet or liquide et sucré, destiné à nourrir la communauté lorsque l’hiver met fin aux butinages les plus acidulés.

Credits : Pauline Brami
Credits : Pauline Brami

Sans jamais s’égarer elles retrouvent toujours du chemin de leur ruche le tracé, même lorsqu’elles ont vagabondé toute la journée, à condition que celui-ci ne soit pas d’un seul mètre modifié. Si la ruche est malicieusement déplacée, c’est toute la communauté qui se retrouve perturbée.

Douées d’une organisation parfaitement bien huilée, qui n’a toujours pas dévoilé ses mystères les plus convoités, elles ont été par les humains intrigués maintes fois imitées, sans que jamais l’on ne parvienne à surpasser la perfection de leur autogestion.

Gorgée de gelée royale, la Reine surplombe, de sa fière taille, sa docile et industrieuse armée. Mais il lui arrive de s’échapper, lorsque, trop à l’étroit, elle décide d’essaimer. S’évapore alors de la ruche délaissée, une tout sauf discrète grappe qui rassemble les abeilles par milliers. Cherchant domicile ailleurs, elles jettent leur dévolu sur l’endroit où leurs téméraires exploratrices ont jugé judicieux de s’installer.

Il arrive cependant à l’essaim d’errer, et, se déposant de manière impromptue, dans des endroits où il est rarement le bienvenu, il créé alors effroi et inattendu.

Parisiennes jusqu’au bout des antennes, des jardins des Invalides elles tentèrent innocemment de profiter, mettant en fuite une cohorte de touristes effarés.

Enivrées par l’immense diversité végétale de la capitale, ne sachant plus à quel calice ni nectar se vouer tant la palette d’arômes et de senteurs est développée, les butineuses des ruches d’Audric travaillent jusqu’à ce que le soleil d’automne se soit définitivement retiré, sillonnant les parcs, les terrasses et balcons arborés d’espèces non traitées.

Affolées par tant d’opportunités, elles produisent en grande quantité, surpassant de loin leurs champêtres cousines et leur faisant regretter avoir préféré des champs la sérénité.

Exempt de pesticides et délicieusement raffiné, le miel de Paris, né de la passion d’un apiculteur entièrement dévoué, contribue à faire de notre illustre cité un lieu où nature et urbanéité cohabitent harmonieusement, sans discontinuités.

Encourageant le développement durable et préservant des abeilles aujourd’hui de toutes parts menacées, il nous rappelle à nos premiers émerveillements, à l’étonnante magie millénaire et mystérieuse de la nature, à tout ce qu’il reste d’intangible et de concret dans nos vies citadines effrénées.

Credits : Pauline Brami
Credits : Pauline Brami

Il peut être retrouvé parmi les sélections des Galeries Lafayette Gourmet et, très prochainement, à la boutique du Musée d’Orsay.

Venez découvrir Audric et ses abeilles sur leur page Facebook :

https://www.facebook.com/pages/Le-Miel-de-Paris-Audric-de-Campeau-apiculteur-%C3%A0-Paris/284845854979426

audric miel

 

SONY DSC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>